Les Ecologistes. Plateforme de l'USD contre le productivisme

01 juillet 2019

"Fin du monde - fin du mois : même combat"

763192aLes 29 et 30 juillet dernier aux Sables-d'Olonne (85), l'Union Sociale Démocratique a tenu ses 2èmes rencontres anti-productivistes.

Dans le contexte d'un épisode caniculaire prononcé (même en Vendée), une soixantaine d'adhérents et sympathisants venus de toute la France ont fait le déplacement afin d'échanger sur divers thèmes en lien avec les luttes environnementales et anti-productivistes.

Différentes tables rondes, animées par des experts, se sont tenues durant ces deux journées intenses. L'agriculteur bio du Territoire-de Belfort Pierre Miallat a animé un atelier-débat sur le thème "OGM : bilan et perspectives". La thématique très actuelle des mobilisations pour le climat a été abordée lors de la table ronde intitulée "Le Climat, enjeu du siècle", et animée par Monique Pasta et Mathieu Bouvrier, militants environnementaux. Farid Chamack, activiste des quartiers populaires et la spécialiste des questions de démocratie locale Victoria Honeheim ont animé un passionnant groupe de travail sur la thématique de l'écologie urbaine, qui se retrouvera au coeur de la dynamique initiée par l'USD lors des prochaines échéances municipales. La lutte contre l'aérotport de Notre-Dame-Des Landes a fait l'objet d'un débat avec des militants ZADistes locaux. Enfin, les deux Délégués Nationaux de l'USD, Etienne Felard et Marie Fructus, ont animé l'atelier "Ecologie, capitalisme et greenwashing".

L'équipe de la plateforme "Les écologistes".

Posté par redacteurs à 15:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 mai 2019

Rencontres anti-productivistes les 29 et 30 juin aux Sables-d'Olonne (85)

 ecoloslogo Samedi 29 et dimanche 30 juin 2019, aux Sables-d'Olonne, au bord de l'Océan Atlantique, nous vous invitons aux 2èmes rencontres anti-productivistes.


Samedi 29 juin :

- 10h-12h : "OGM : bilan et perspectives"

- 14h-16h : "Le Climat, enjeu du siècle"

- 18h-19h : "Ecologie urbaine"

 

Dimanche 30 juin :

- 10h-12h : "La lutte contre l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes"

- 14h-16h : "Ecologie, capitalisme et greenwashing"


Intervenants :

  • Victoria Honeheim, spécialiste Parisienne des questions de démocratie locale ; membre de la coordination nationale de l'USD.
  • Mathieu Bouvrier, animateur de la plateforme "Les écologistes" ; membre de la coordination nationale de l'USD.
  • Monique Pasta, animatrice de la plateforme "Les écologistes" ; membre de la coordination nationale de l'USD.
  • Marie Fructus, animatrice de la plateforme "Les écologistes" ; Déléguée Nationale de l'USD.
  • Etienne Felard, expert en aménagement territorial ; Délégué National de l'USD.
  • Pierre Miallat, animateur de la plateforme "Les écologistes" ; membre de la coordination nationale de l'USD.
  • Farid Chamack, militant des quartiers populaires ; membre de la coordination nationale de l'USD.

Une participation aux frais de 40€ est demandée pour ces journée. Cette participation comprend l'hébergement ainsi que les repas du samedi midi et soir ainsi que du dimanche matin et midi.


Réservations ici : usdcom@hotmail.fr ou sur ce lien : https://unionsocialedemocratique.asso-web.com/evenement-187-rencontres-anti-productivistes-les-29-et-30-juin-aux-sables-dolonne-85.html

12 avril 2019

Il est temps ! Manifeste pour une Europe des libertés

Ce vendredi 12 averil 2019, l'Union Sociale Démocratique publie son manifeste dans la perspective des élections européennes (lire ici : https://unionsocialedemocratique.asso-web.com/actualite-184-il-est-temps-manifeste-pour-une-europe-des-libertes.html) .

Il est temps ! Manifeste pour une Europe des libertés

Au sortir de la seconde guerre mondiale, l’Union européenne, en rassemblant pacifiquement des peuples de langues et de cultures différentes, a prouvé qu’il était possible de sortir des logiques barbares induites par les nationalismes. Cependant, à l’image des gouvernements qui l’ont mise en œuvre, l’Union européenne participe, en tant que superstructure politique et économique à l’accélération des politiques austéritaires qui enferment les travailleurs dans une précarité et une servilité de plus en plus accrue, tout en renforçant la compétition entre eux.

Par ces politiques de récession sociale généralisées, les nationalismes et la xénophobie se réveillent chaque jour davantage.

Le 26 mai 2019 se dérouleront les élections afin d’élire les représentants français au Parlement Européen.
 
Il est temps de construire une Europe libérée de l’exploitation et de la mise en concurrence des travailleurs, avec une harmonisation sociale par le haut et de nouveaux droits pour les travailleurs et sans-emplois.
Il est temps de construire une Europe ou la démocratie ne se résume pas à choisir des représentants qui siégeront dans une institution faible. Nous voulons que partout, jusqu’au cœur même de chaque entreprise, les travailleurs puissent opérer leurs propres choix.
Il est temps de construire une Europe libérée des pollueurs, où chacun pourra se nourrir correctement, respirer un air pur et bénéficier d’un environnement préservé.
Il est temps de construire une Europe des biens communs, ou l’eau, le logement, la santé et l’énergie seront garantis à toutes et tous.
Il est temps de construire une Europe libérée du patriarcat et des atteintes aux libertés. Nous voulons que partout, dans chaque pays, les femmes et les hommes soient libres de leurs sexualités et de la disposition de leurs corps. Nous voulons que les enfants ne soient plus privés des droits juridiques et sociaux.
Il est temps de construire une Europe ouverte et accueillante. Nous voulons une véritable politique d’accueil et d’asile des migrants et réfugiés, et la fin de cette Europe-forteresse qui laisse des milliers d’êtres humains mourir à ses frontières.
Il est temps de construire une Europe post-coloniale, qui soutient, en son sein comme partout dans le monde, le droit à l’autodétermination et la lutte contre les différents impérialismes. Nous voulons interdire les exportations d’armes ainsi que sortir de l’OTAN.
 
Il est temps de construire ensemble une Europe des libertés.
 
Le mouvement social en cours en France impose de ne pas rester enfermer dans des logiques institutionnelles et bureaucratiques. Cette formidable aspiration démocratique ne peut se retrouver réduite uniquement à un débouché électoral. Aujourd’hui au Soudan et en Algérie, les peuples nous montrent que la voie du changement est entre nos mains, dépassant les logiques de représentation.
 
Pour l’Union Sociale Démocratique – USD, il est temps que les peuples européens se lèvent, luttent et construisent ensemble une nouvelle Europe, celles des libertés.
 
Union Sociale Démocratique - USD

Posté par redacteurs à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2019

Retour sur le Congrès 2019 de l’USD : « face au capitalisme, un nouveau contrat social et écologique »

Communiqué de l'Union Sociale Démocratique (USD) du 11/02/2019


 Les 9 et 10 février 2019, s'est tenu le Congrès extraordinaire de l'Union Sociale Démocratique, à Marseille, en présence de près de 200 adhérents et sympathisants de notre mouvement.

 
Parmi les deux contributions d’adhérents soumises au vote du congrès, c’est le texte " Unité, Solidarité, Ecologie : face au capitalisme, un nouveau contrat social et écologique. " qui a été adopté comme feuille de route de notre mouvement pour les deux années à venir.
Il s’agit désormais de traduire les nombreuses luttes auxquelles nous prenons part en propositions concrètes s’attachant à transformer le réel tout en construisant l’avenir. Le mouvement des Gilets Jaunes démontre l’urgence de repenser la répartition des richesses, les modes de production et l’organisation démocratique.
 
Pour l’élection des Délégués Nationaux de notre mouvement, Etienne Felard, coordinateur départemental de l'USD 80 et coordinateur régional de l'USD de Picardie, a été largement réélu avec plus de 72% des suffrages. Alors que Jonathan Dima-Ruggiano, Délégué National depuis 2010, ne s’est pas représenté tout en restant membre de la coordination nationale, c’est la bloggeuse Marseillaise Marie Fructus qui devient Déléguée Nationale avec une majorité des suffrages.
La nouvelle coordination nationale élue lors du Congrès est composée de 24 adhérents issus de 17 départements, nous vous invitons à les découvrir ici : https://unionsocialedemocratique.asso-web.com/108+delegues-nationaux.html.
 

Bilan du Congrès 2019 :

Sur 328 adhérents à jour de cotisation au 01/11/2018, 281 votants.
 

Election des deux délégués nationaux :

  • Etienne Felard : 204 voix – 72,59 % réélu
  • Marie Fructus : 141 voix – 50,17 % élue
  • Victoria Honeheim : 100 voix - 35,58 %
  • Vincent Damiers : 74 voix – 26,33 %
  • Marc Bresson : 23 voix – 8,18 %

 
Vote sur les contributions d’adhérents :

  • Contribution A : " Transitions ! Montrons qu’un autre monde est possible. " : 84 voix – 29,89 %
  • Contribution B : " Unité, Solidarité, Ecologie : face au capitalisme, un nouveau contrat social et écologique. " : 197 voix – 70,10 % Adoptée

 

-------------------------------------------------------------------------

Posté par redacteurs à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2019

La Journée du Commun le 24 mars 2019 à Arcueil (94)

journeeducommun-24mars2019

Dimanche 24 mars à Arcueuil, dans le Val-de-Marne (94), venez participer à la Journée du Commun, organisée par l'Union Sociale Démocratique (USD).

Parmi les intervenants, vous pourrez retrouver Pierre Miallat et Marie Fructus, animateurs de la plateforme "Les écologistes" !

Retrouvez ici le programme détaillé et le lien pour s'inscrire à cet évènement exceptionnel : https://unionsocialedemocratique.asso-web.com/evenement-170-la-journee-du-commun.html

Posté par redacteurs à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


17 janvier 2019

Appel à signer la pétition : "Des terres pas du nucléaire"

Depuis le mois de septembre, nous avons appris simultanément et de plusieurs sources et sites... qu’EDF achetait des terres, notamment autour de ses installations nucléaires.

 

À St Laurent-des-Eaux, ce sont des agriculteurs qui ont reçu un courrier de la SAFER et qui ont manifesté devant leur mairie, apprenant que 116 ha étaient convoités... À Belleville-sur Loire (18), même procédure pour 140 ha... Pour le site de Chinon, c’est au hasard d’une réunion de la commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers qu’une personne apprend que 120 ha sont « bloqués » pour EDF.

Les médias s’en saisissent : https://reporterre.net/Dans-le-Centre-EDF-cherche-mysterieusement-a-acheter-des-terrains puis http://www.leparisien.fr/economie/edf-prepare-le-terrain-pour-de-nouveaux-reacteurs-07-11-2018-7936878.php

On apprend ensuite qu’au Bugey (Ain), à Dampierre-en-Burly (Loiret), à Cattenom (Moselle)... il en va de même. Des terrains communaux sont aussi appelés à être vendus ou échangés.

Jusqu’à un article paru dans Paris-Normandie qui évoque pas moins de 30 000 ha dans le viseur d’EDF. Le délégué régional normand d’EDF allant jusqu’à dire qu’effectivement « C’est énorme ! » https://www.paris-normandie.fr/accueil/sur-la-cote-d-albatre-edf-lorgne-sur-des-terres-agricoles-IM14185049#

Là où le bât blesse, c’est que ces achats ne sont assujettis à aucun projet clairement défini à l’heure actuelle et peuvent laisser supposer un certain nombre d’hypothèses. C’est pourquoi des associations, concernées de près, tirent la sonnette d’alarme et ont rédigé cette pétition.

Toutes les associations et groupements, ainsi que les citoyens qui œuvrent pour la défense et la protection des espaces agricoles et naturels, pour la promotion des énergies renouvelables et contre l’hégémonie nucléaire sont invités à la signer et à la faire circuler le plus possible ! 

 

Posté par redacteurs à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 décembre 2017

10 février 2018 - Tous et toutes sur la zad de NDDL

# Pourquoi converger massivement sur la zad le 10 février ?

Depuis des décennies, les 1650 ha de la zad sont menacés par un projet d’aéroport climaticide, destructeur de terres nourricières, de zone humides et de liens sociaux. En lieu et place de ce projet, des paysan.ne.s résistant.e.s ont continué de vivre sur leurs terres et de nouveaux.elles habitant.e.s sont arrivé.e.s dans les 10 dernières années. Il s’invente sur la zad des formes de vie, d’habitats et d’agriculture fondées sur le partage, la rencontre, le soin du vivant et des biens communs.

Le 9 février 2018, la Déclaration d’Utilité Publique du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes aura 10 ans. Si le gouvernement, à l’issue de la médiation nommée il y a 6 mois, décide enfin d’abandonner ce projet mortifère, le 9 février marquera la fin officielle de la Déclaration d’Utilité Publique. Nous serons alors heureux de célébrer la préservation de ce bocage, avec toutes celles et ceux qui ont accompagné cette longue histoire de lutte au cours des dernières décennies. Nous convergerons pour poser ensemble les prochains jalons de l’avenir de la zad de Notre-Dame-des-Landes.

Si le gouvernement décidait envers et contre tout de s’entêter, il nous faudrait alors être aussi fort nombreux.ses à réaffirmer notre volonté d’empêcher le démarrage des travaux et de toute expulsion sur la zad.

Quelle que soit la position du gouvernement suite au rapport de la médiation, et en espérant le meilleur pour la suite, nous vous appelons donc à vous organiser dès aujourd’hui pour se retrouver sur la zad le 10 février et enraciner son avenir.

Nous rappelons ci-dessous les bases communes que s’est donné le mouvement dans la perspective d’un avenir sans aéroport au-delà de l’abandon du projet.

— Pour plus d’infos : acipa-ndl.fr - zad.nadir.org
— Pour des demandes de renseignements spécifiques sur le 10 février : 10fevndlzad chez riseup.net

# Parce qu’il n’y aura pas d’aéroport (Texte des 6 points sur l’avenir de la ZAD)

Ce texte en 6 points a pour but de poser les bases communes nécessaires pour se projeter sur la ZAD une fois le projet d’aéroport définitivement enterré.

Il a été réfléchi au sein d’une assemblée régulière ayant pour objet de penser à l’avenir des terres une fois le projet d’aéroport abandonné. Assemblée qui regroupe des personnes issues des différentes composantes du mouvement de lutte. Ce texte a été longuement débattu, à plusieurs reprises, dans de multiples composantes et espaces
d’organisation du mouvement.

Nous défendons ce territoire et y vivons ensemble de diverses manières dans un riche brassage. Nous comptons y vivre encore longtemps et il nous importe de prendre soin de ce bocage, de ses habitant-e-s, de sa diversité, de sa flore, de sa faune et de tout ce qui s’y partage.

Une fois le projet d’aéroport abandonné, nous voulons :

1. Que les habitant-e-s, propriétaires ou locataires faisant l’objet d’une procédure d’expropriation ou d’expulsion puissent rester sur la zone et retrouver leur droits.

2. Que les agriculteurs-ices impacté-e-s, en lutte, ayant refusé de plier face à AGO-VINCI, puissent continuer de cultiver librement les terres dont il-elles ont l’usage, recouvrir leurs droits et poursuivre leurs activités dans de bonnes conditions.

3. Que les nouveaux habitant-e-s venu-e-s occuper la ZAD pour prendre part à la lutte puissent rester sur la zone. Que ce qui s’est construit depuis 2007 dans le mouvement d’occupation en terme d’expérimentations agricoles hors cadres, d’habitat auto-construit ou d’habitat léger (cabanes, caravanes, yourtes, etc), de formes de vies et de luttes, puisse se maintenir et se poursuivre.

4. Que les terres redistribuées chaque année par la chambre d’agriculture pour le compte d’AGO-VINCI sous la forme de baux précaires soient prises en charge par une entité issue du mouvement de lutte qui rassemblera toutes ses composantes. Que ce soit donc le mouvement anti-aéroport et non les institutions habituelles qui détermine
l’usage de ces terres.

5. Que ces terres aillent à de nouvelles installations agricoles et non agricoles, officielles ou hors cadre, et non à l’agrandissement.

6. Que ces bases deviennent une réalité par notre détermination collective. Et nous porterons ensemble une attention à résoudre les éventuels conflits liés à leurs mise en oeuvre.

Nous semons et construisons déjà un avenir sans aéroport dans la diversité et la cohésion. C’est à nous tout-e-s, dès aujourd’hui, de le faire fleurir et de le défendre.

Posté par redacteurs à 11:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 octobre 2014

Nucléaire ou transition énergétique ? Il faut choisir !

Mercredi 8 octobre, devant l’Assemblée Nationale, le réseau Sortir du Nucléaire a remis la pétition "Nucléaire ou transition énergétique ? Il faut choisir !", déjà signée par plus de 34000 personnes, au député Philippe Plisson, rapporteur du titre nucléaire sur la "loi de transition énergétique pour une croissance verte".

L'Union Sociale Démocratique, mouvement engagé contre le productivisme et contre l'horreur nucléaire, s'associe à cette pétition et appelle à la signer massivement.

http://www.sortirdunucleaire.org/Loi-transition

Posté par redacteurs à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2014

Contre le grand projet inutile du Testet (81) : solidarité avec les résistants

Contre le grand projet inutile du Testet (81) : solidarité avec les résistants

L'Union Sociale Démocratique, mouvement résolument anti-productiviste, apporte son soutien à la population du Testet, dans le Tarn, en proie à une féroce répression. En effet, depuis plusieurs mois, la population locale se mobilise contre un projet de barrage hydroélectrique non seulement inutile, mais surtout nuisible à la zone humide sur lequel il sera construit.

Nous exigeons l'arrêt immédiat du déboisement du site du Testet, ainsi que la mise en place d'un moratoire concernant ce projet destructeur pour l'environnement et inutile économiquement.

Posté par redacteurs à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 septembre 2014

"Les écologistes" : un lancement réussi !

ecoloslogoLes 30 et 31 août dernier à Aix-les-Bains (73), la coordination départementale de Savoie de l'Union Sociale Démocratique a accueilli les premières rencontres anti-productivistes de la toute nouvelle plateforme web "Les écologistes".

Une cinquantaine d'adhérents et sympathisants venus de toute la France ont fait le déplacement afin d'échanger sur divers thèmes en lien avec les luttes environnementales et anti-productivistes.

 

L'équipe de la plateforme web "Les écologistes".

Posté par redacteurs à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]